Le passage de l’examen du code

Chaque année, ce sont des milliers de candidats à l’examen du permis qui doivent, dans un premier temps, se présenter au code de la route, dont la validation est nécessaire pour pouvoir généralement se lancer dans les heures de conduite en auto-école avant le passage du permis de conduire à proprement parler. Quelles sont les conditions nécessaires au passage du code de la route ?

Le permis à points

Qu’est-ce qu’un numéro NEPH ?

Ce Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé est l’une des premières choses à connaître dans le cadre d’un passage du permis de conduire. En effet, au moment de l’enregistrement du souhait de se présenter à l’examen du permis, la préfecture nous attribue ce numéro de 12 chiffres qui nous est nécessaire, par la suite, pour pouvoir se présenter à l’ensemble des examens, dont bien entendu celui du code de la route. Il s’agit du numéro de candidat dans le Fichier National des Permis de Conduire (FNPC) qu’il sera nécessaire de renseigner sur l’ensemble des documents relatifs au passage du permis de conduire.

Comment choisir la date et le lieu de passage ?

L’une des grandes nouveautés du code de la route version 2016, c’est que le candidat a désormais la possibilité de s’inscrire lui-même en ligne à la date qui lui convient le mieux en fonction des disponibilités. Bien sûr, il lui est toujours possible de demander à son auto-école de procéder à l’inscription, et c’est toujours avec cette dernière qu’il est conseillé au candidat de voir pour un choix qui soit cohérent avec son niveau d’avancement. En ce qui concerne le lieu, il est possible de passer l’examen du code de la route à la Poste ou dans un centre SGS Objectif Code.

Combien faut-il faire de fautes au maximum ?

Bien entendu, la validation de cet examen nécessaire pour pouvoir être par la suite titulaire du permis de conduire est soumise à l’obtention d’un score minimal. Ainsi, le nombre maximal de fautes autorisées est de cinq. Le candidat devra ainsi obtenir un score allant de 35 à 40 sur 40 questions au total pour obtenir le fameux graal. C’est pour cette raison que malgré une facilité d’inscription à cet examen désormais externalisé, il est nécessaire au candidat de se préparer correctement avec un entraînement assidu et continu pendant au moins plusieurs mois avant de se présenter au code de la route.

Quel est le tarif ?

Le tarif du code de la route pour un candidat libre ne s’élève qu’à 30 euros, une aubaine pour ceux qui souhaitent réaliser des économies et qui se sentent aptes à apprendre le code de la route par eux-mêmes. Néanmoins, il est bien entendu toujours possible de se préparer en passant par une auto-école, auquel cas le candidat déboursera généralement entre 200 et 500 euros tout compris, coût de l’examen inclus.